Besoin d'un conseil ? Appelez-nous au +33 (0)2 99 71 42 42 Coût d'un appel local
  1. Accueil
  2. > Actualités
  3. > Sécurité en mer : ce qu’il faut savoir
  4. > Sécurité en mer : ce qu’il faut savoir

Sécurité en mer : ce qu’il faut savoir

Modèle - Jeanneau Sun Odyssey 49 - KMT2 kObj_id=47515_2

Lors de la location d’un bateau, la sécurité en mer est primordiale et exige une vérification des différents équipements à bord d’une embarcation. Avant de naviguer, voici quelques rappels simples.

La météo

Renseignez-vous sur les conditions météorologiques. La mer peut souvent changer, téléphonez à une capitainerie pour connaître la force et la direction du vent. Vous pouvez aussi consulter plusieurs applications (Windguru, Lamma, windy ....)

Le harnais

Le harnais doit être plus léger que le gilet. Accrochez-le à la ligne de vie, comme en montagne, pour effectuer les manœuvres et vous déplacer en toute sécurité sur le bateau par tous les temps.

Le gilet de sauvetage et les balises AIS personnelles

Le gilet de sauvetage est primordial sur un bateau, il existe plusieurs modèles. Pour les enfants en bas âge, préférez des modèles imposants qui assurent un bon maintien de la tête. Pour les enfants dès 9 ans, le gilet gonflable peut être envisagé si celui-ci sait bien nager. De plus, le port du gilet de sauvetage est aussi obligatoire pour les adultes et reste une règle de sécurité élémentaire en mer. Enfin, Les balises AIS personnelles s’accrochent sur le gilet de sauvetage et permettent de géolocaliser la personne tombée en mer. Celles-ci ne sont pas fournies par l'armateur, à votre charge de les emporter dans vos bagages.

La bouée

En cas de chute dans l’eau, lancez la bouée en forme de fer à cheval à la personne en détresse en mer. La petite bouée permet de repérer de loin la personne de jour comme de nuit.

Les équipements de base

Sauf en Croatie, les bateaux sont équipés d’un radeau de survie en cas de naufrage. Cette petite embarcation se gonfle toute seule et vous sert d’abri en attendant les secours. De plus, remplissez votre bidon de survie de denrée alimentaires comme des poches d’eau potable, d’une balise de détresse satellite pour appeler les secours et de fusées de détresse.

Pour contacter les secours

Laissez la VHF allumée, c’est-à-dire la radio haute fréquence pour contacter le CROSS (le centre régional opérationnel de surveillance et sauvetage) en cas de problème. Pour cela mettez-vous sur le canal 16 pour contacter les secours. Dans le cas où vous ne disposez pas de radio, composez le 1616  depuis votre mobile.

Restez maître de votre bateau

Ne buvez pas trop d’alcool, vous devez rester maître du bateau et en cas de chute dans l’eau, vous devez pouvoir rejoindre facilement le bateau.

Respectez les règles de navigation

Respectez les règles de privilège, laissez la priorité aux bateaux qui arrivent sur votre droite, à tribord. Pour les permis côtiers, ne vous éloignez pas de plus de 6 miles et ne dépassez pas la vitesse de 5 noeuds à moins de 300 mètres des zones émergées. En effet, dans cette zone, les embarcations sont nombreuses et les risques de collision également. En cas de non-respect, vous risquez une amende et d’avoir un casier judiciaire.

Vous souhaitez vous lancer et louer un bateau ? N’hésitez pas à contacter notre équipe

Ce que disent nos clients

ISO 9001

Une expertise reconnue et à votre service depuis la création de Vents de Mer en 2000

97%

C'est le taux de satisfaction des clients de Vents de Mer sur le suivi des dossiers

32 heures

C'est le nombre d'heures maximum que s'impose Vents de Mer pour vous répondre

8126689 milles

C'est la distance en milles parcourue par les clients de Vents de Mer